Feeds:
Articles
Commentaires

Résumé :

Dans la ville brumeuse de Portland, Nora tente de mener une vie ordinaire depuis la mort violente de son père quelques mois plus tôt. Lors d’un cours de biologie, elle fait la connaissance de Patch, qui vient d’arriver en ville. Il est séduisant, mystérieux, toutes les filles en sont folles, mais la vie de Nora est déjà bien trop remplie.
Comment Patch peut-il en savoir autant sur son compte ? Pourquoi se retrouve-t-il toujours sur sa route quand elle cherche à l’éviter ? Alors que les deux adolescents se rapprochent, Nora prend peur. Un inconnu masqué attaque sa voiture, sa chambre est fouillée, mise à sac ; et quand elle appelle la police, tout est miraculeusement rentré dans l’ordre. Sans le savoir, Nora est devenue l’objet de la guerre qui agite les anges déchus et les Nephilim. Et en tombant amoureuse de Patch, elle va découvrir que la passion peut être fatale.

Mon avis :

Il y aurait beaucoup à dire sur ce livre. Tout d’abord le fait que ça soit une énième histoire d’amour troublée pour les adolescentes. Mais si l’on s’attarde sur ce fait on ne verrait plus que les mauvaises choses. Mais ne vous leurrez pas chers lecteurs : Hush Hush c’est une belle histoire…. d’amour? Plutôt de désir et d’action je dirais. J’ai bien envie de dire à l’héroïne qu’elle confond désir et amour mais finalement je la trouve touchante alors je me tais et je la laisse faire. Et enfin un héros pas (vraiment) niais. Un peu méchant, voir parfois sadique avec Nora je le trouve vraiment attractif !

L’histoire en elle même est passionnante, longue à démarrer cela dit (les pérégrinations de « j’aime/j’aime pas » dans les premières cent pages de Nora sont mêmes assez énervantes en fait…. Mais saute lui dessus bon sang !)  mais quand on commence à entrer dans le vif du sujet c’est très difficile d’en sortir. Le rythme devient très soutenu, les descriptions sont vraiment bien fichues et on se croirait dans un scénario de film. Je parvenais à visualisé les scènes comme si j’y étais ! Le culte des anges n’est cependant pas assez présent à mon goût, j’espère que ça changera dans les autres tomes. Cela dit même si vers la fin on en découvre plus sur les Néphilims et sur les Anges déchus cela reste trop peu selon moi ! (mais je suis une éternelle insatisfaite, cela dit on me promet un livre sur les anges moi j’espère en voir un peu plus!)

Même s’il reste des lacunes, les descriptions jouissives et l’action soutenue (même parfois insoutenable! je retenais mon souffle littéralement) me donnent envie de lire la suite. Et puis une petite histoire de coeur impossible ça n’est pas sans rappeler un autre duo et ça, ben moi j’aime bien.  Alors j’en redemande, et j’espère que Crescendo (son petit frère) me donnera autant de plaisir mais dès le début!

Un livre pour les mordues du genre « ado amoureux », à éviter si l’on adore l’angéologie mais sauter dessus si vous rêvez de découvrir le monde des anges !

Le petit mot inutile :

Je sais pas vous mais j’ai tendance à comparer toute les héroïnes à Bella… Du coup ça devient extrêmement perturbant dans mon esprit mais comme vous le constatez déjà : c’est déjà bien perturbé là haut. Mais si vous faîtes le même comparatif répondez à ma question : Nora Grey/ Bella Swan qui gagne? Et si vous avez d’autres exemple en tête dîtes moi : qu’elle est votre héroïne (du genre) préférée?

Résumé :

Le Voyeur met en scène un voyageur de commerce, ses trajets de bicyclette dans une île. Le tapis est brutalement retiré de sous les pieds du lecteur : s’il y a crime, il est tu, s’il y a énigme, elle est partout, dans la narration comme dans l’intrigue.

Mon avis :

J’ai du lire ce livre dans le cadre de mon UE de littérature comparée portant sur le Roman Policier. Au début je pensais avoir à faire à un livre de la littérature moderne comme les autres mais naaaan … Le Voyeur appartient au genre du « Nouveau Roman » c’est à dire : ce bouquin n’a ni queue ni tête. Bon j’exagère peut être un peu, puisqu’au final je me suis aperçue que ce livre m’a plu. Il a tout de même fallu attendre 254 pages et 3 jours de lectures intensif pour que la profondeur de cette étrange narration vienne me toucher.

Matthias, le héros (ou anti-héros je ne saurais dire), est parti vendre des montres sur son île natale. On suit ses pérégrinations intellectuelles de très près. Du moins c’est ce que le lecteur pense. C’est son compter le génie de Robbe-Grillet qui dissimule à sa guise les faits les plus importants. Le meurtre de la petite Jacquie, la petite démone de 13ans, par exemple. Ce meurtre devient le fil conducteur de l’histoire qui commence alors à prendre un sens. On comprend très vite qui est le meurtrier mais nous cherchons « pourquoi ». Pourquoi l’avoir tuée ?

L’atmosphère devient malsaine, la réflexion devient de plus en plus intensive. Et alors que l’histoire commence à devenir intéressante le lecteur se retrouve de nouveau perdu. La fin est ouverte, comme dans tout bon roman réflexif qui se respecte. Selon moi l’auteur a voulu démontrer le non-sens de la vie (pour tout ceux qui suivent la même UE que moi, ça tombe sous le sens n’est-ce pas?). En effet pourquoi avoir tuée Violette/Jacqueline? Nous ne le saurons jamais car Matthias s’enfuit de l’île avant d’avoir livré son secret, son terrible secret. Cette fuite peut être mise en parallèle avec ce que les romanciers modernes pensent de l’existence : qui ne serait qu’un point de fuite, insensée et éphémère.

Si je dois résumer mon avis : ne vous amusez pas à lire ce roman « just for fun« . Je ne l’ai vraiment apprécié que parceque j’avais le bagage de mon cours derrière moi. C’est un roman complexe et dur d’accès pour un lecteur lambda disons la vérité. S’il vous arrive d’avoir la curiosité de l’ouvrir dîtes vous juste ceci : la vie n’a aucun sens, alors pourquoi l’auteur donnerait-il un sens à son histoire?

Le petit mot inutile :

Je suis bien heureuse d’avoir ce livre dans ma bibliothèque pour une seule et bonne raison : la couverture. Je trouve les livres des Éditions de Minuit juste super esthétiques. Très classes, sobres. Mis à part le prix excessif cette collection brille par ses choix. Et le théâtre de l’absurde , mon théâtre préféré, n’est pas en reste. Avez-vous déjà lu : En attendant Godot de Beckett ? …

Haia everyone !

Comme en ce moment je suis en période d’examen je ne peux que lire les œuvres étudiées  en cours (ou non d’ailleurs, élargissons notre vision de la littérature comme dirait l’autre!) et donc mes lectures ne sont pas extrêmement variées (et pas très nombreuses…). Je tâcherai quand même de faire des chroniques valables et qui vous donne envie de lire mes chers amis serial lecteurs =)

Si jamais il vous prend l’envie de discuter mes avis ne vous gênez surtout pas, ce blog est là pour ça. Ça et vous faire découvrir mes coups de cœur (ou mes coups de gueule personne n’étant parfait…). Il peut aussi m’arriver de partir en délire sur des œuvres qui vous paraitrons totalement obscures, ne vous inquiétez pas je suis juste folle. Sur ce je vous laisse avec mes pérégrinations littéraires !